Menu
Logo biostory

l'Arbre à savon

L’Arbre à savon, des savons et shampoings solides bio qui font du bien à notre peau mais pas uniquement ! 

C’est au fond d’un petite impasse calme et verdoyante de Céroux-Mousty en brabant wallon que nous avons rencontré Valérie, créatrice de l’Arbre à savon, dans son atelier. Ce qui frappe quand on arrive, ce sont les délicieuses senteurs d’huiles végétales et d’huiles essentielles qui nous chatouillent le nez. Nous avons l’impression de pénétrer dans la cuisine d’un grand chef : casseroles, mixer, multiples pots d’ingrédients comme du cacao, de la cannelle, du miel, des œufs, de l’huile d’olive… Tout ce qu’il faut pour réaliser de merveilleux savons bio !

Des produits bio, sains et naturels, une partie du secret pour des savons écologiques.

Valérie, autodidacte, s’est lancée dans la savonnerie en 2014. C’est l’arrivée des ses 4 enfants qui lui a donné l’envie d’utiliser des produits bio dans la maison. Lors de notre visite, nous avons la chance de participer à la fabrication du savon et d’en connaître les secrets. Pour faire du savon, il ne faut pas grand-chose. De l’eau, de l’huile végétale, un peu de soude caustique et le tour est joué ! Pas si simple néanmoins car c’est un juste dosage de tous ces ingrédients de base qui fait qu’un savon est réussi. Valérie ne nous dévoilera pas tous ses secrets…

Saponification à froid et huiles issues de petits producteurs bio wallons

Valérie accorde une attention minutieuse à la qualité et à l’origine de ses huiles végétales. La base de ses savons et shampoings solides, c’est l’huile de colza fabriquée en Belgique à Chêne provenant directement du producteur. L’huile de chanvre vient également de Wallonie. Valérie veille particulièrement à passer directement par les producteurs. L’huile d’olive, qu’on ne trouve pas en Belgique, est achetée à une petite coopérative biologique espagnole. Pour Les huiles de coco et le beurre de karité, c’est un peu plus compliqué de les trouver près de chez nous. Le karité vient d’un fournisseur du Burkina Fasso où il est fabriqué de manière traditionnelle par des femmes qui reçoivent un revenu décent. Les huiles ne sont jamais chauffées en vue de conserver toutes leurs propriétés.

Objectif : une économie locale et circulaire

Ce qui fait aussi la spécificité de l’Arbre à savon, ce sont les autres ingrédients locaux que Valérie y ajoute. Le lait de chèvre provient de la Ferme de la Baillerie à Bousval, le miel est celui du rucher de Louvain-la-neuve, la lavande vient en partie de chez nous… Plus les ingrédients viennent d’ici, plus ça a du sens pour Valérie. Et c’est bien du sens qu’elle recherche.

Le Zéro Déchet, une réelle volonté d’impacter au minimum l’environnement

Quand on questionne Valérie sur la production de déchets qu’engendre l’Arbre à savon, c’est avec plaisir qu’elle nous explique que son activité ne produit quasiment pas de déchets. La saponification à froid est très peu énergivore. Ses déchets, ce sont les chutes et les copeaux de savon qui sont réutilisés pour faire la lessive de la famille. Les emballages de la matière première sont réduits à leur maximum : pas de bidons d’huiles jetables mais des cuves à chaque fois réutilisées, les récipients des autres huiles sont récupérés par des associations qui s’occupent d’animaux…Vous l’aurez compris, à l’Arbre à savon, rien n’est jeté, tout est réutilisé. Même l’emballage des savons est pensé dans cette logique. Du papier recyclé et bientôt du papier PEFC, issu de forêts durables. Et pour être cohérent jusqu’au bout, bientôt les emballages seront réalisés avec des encres végétales. Les savons à barbe et le dentifrice sont dans des bocaux en verre.

En vente chez Biostory !  un privilège…

Toujours pour pousser la cohérence au maximum, les produits de l’Arbre à savon ne se vendent pas dans n’importe quel endroit. On les retrouve uniquement dans des épiceries bio, des coopératives, des fermes, des épiceries participatives et… chez Biostory. Vous ne trouverez jamais ses fabrications dans un supermarché.

Vous l’aurez compris, l’Arbre à savon n’est pas qu’un travail pour Valérie. Son activité s’inscrit dans une réelle recherche de sens et de cohérence. C’est un projet de vie avec des valeurs familiales, écologiques, d’économie locale et circulaire… Un véritable projet de transition.

 

 

l'Arbre à savon